Pour commencer, nous avons un petit problème avec…

Le Jean

« Je n’ai qu’un regret, c’est ne pas avoir inventé le jean », disait Yves Saint-Laurent. On l’adore tous (2,3 milliards de jeans vendus par an) mais c’est…

  • jusqu’à 10 000 litres d’eau pour sa production, de la culture du coton jusqu’à la finition.
  • des traitements chimiques toxiques (teintures) rejetés dans l’environnement – pollution de l’eau et de l’air.
  • des déchets textiles, notamment des chutes de tissu et des articles rejetés en raison de défauts de fabrication.
  • des transports de matières premières et de produits finis dans le monde soit l’empreinte carbone d’une industrie catastrophique.

Sans parler des conditions de travail désastreuses pour la fabrication des jeans et autres vêtements issus de la « fast fashion « (mouvance de marques qui produisent des vêtements très vite, très souvent, et pour pas cher).

quelles solutions pour dd ?

Une mode durable

• une mode axée sur la qualité plutôt que la quantité, promouvant des vêtements durables et intemporels.

Stimuler l’économie circulaire

• En favorisant la location, l’échange et la vente de seconde main de vêtements.

• Soutenir le recyclage des textiles pour leur donner une nouvelle vie sous forme de fibres recyclées ou d’autres produits.

• En s’adaptant à moins de collections dans l’année et selon les saisons.

Produire localement

• Sensibiliser les consommateurs à l’impact du transport dans l’industrie de la mode et les encourager à soutenir des marques qui privilégient des chaînes d’approvisionnement durables.

• Et favoriser les modes de transport plus respectueux de l’environnement/à faibles émissions carbones

et réparer.

Quand « 700 000 tonnes de vêtements sont jetés chaque année » (Ministère de l’écologie).

on aime…

L’idée du gouvernement qui devrait mettre en place des aides comprises entre 6 et 25 euros pour refaire un talon de chaussure ou la doublure d’une veste. Un bonus réparation qui entre dans le cadre de la loi AGEC (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) –

infos. « Elle magazine août 2023 »).

ÉCOSYSTÈME

Quelques trouvailles innovantes.

Des vêtements qui grandissent avec l’enfant?

C’est l’idée d’un créateur londonien qui a lancé Petit Pli, une marque de vêtements qui permet de garder le même vêtement de 4 à 36 mois

Des chaussures en cuir d’ananas (à partir de la feuille d’ananas) ou de pommes (déchets de pommes recyclés),simili-cuir de maïs, feuilles de cactus, de raisin…C’est possible avec la marque MoEa.

À voir dans le temps, lesquels sont les plus résistants et l’impact environnemental réel de ces nouvelles matières mais l’idée est intéressante.

L’industrie de la mode a un rôle crucial à jouer dans la préservation de notre planète. En adoptant des pratiques plus durables et en encourageant la sensibilisation des consommateurs, nous pouvons réduire considérablement les pollutions liées à la mode. Ensemble, nous pouvons façonner un avenir plus vert, où la mode reste créative et innovante tout en respectant notre environnement et notre santé.

En plus des plus connues comme Veja, patagonia, Le slip français, Flotte, d’autres marques à découvrir telles que Armedangels, Kleman,Knowledge Cotton Apparel, People Tree, Samsoe Samsoe, Colorful Standard, Noyoco,Dear Denier…qui répondent aux exigences de labels « éco-responsables ».

Besoin de communiquer sur votre marque de mode durable ?

Contactez-nous !

Découvrez les autres articles ici : https://www.tuconnaispasdd.com/bienvenue/page-d-exemple/

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Very enjoyable read! The layout, tone, and just the right length makes it interesting. Thank you Laetitia

    1. Thanks a lot for your feedback ! I am glad you liked it 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FR